Retrouvez sur Conso.net des dossiers relatifs à la consommation quotidienne des ménages et des lettres-types à télécharger pour résoudre les petits soucis du quotidien

Wananow, l'internet facile pour tous

Conso.net, des conseils pratiques pour consommer éco-responsable


La consommation éco-responsable est devenue un sujet mondial et une priorité absolue, qu'il est bon d'inculquer à nos chères têtes blondes dès leur plus jeune âge. Le site conso.net, conçu par l'INC pour être le portail de la consommation, nous présente un certain nombre d'onglets ayant trait à la consommation "éco-responsable".


Dans le but de nous informer d'une part, mais aussi de nous former, la rubrique "Espace éducation" met à disposition un moteur de recherche, donnant accès à plus de 500 documents (contrôlés et accrédités par le Comité paritaire d'évaluation). On trouve son bonheur dans la rubrique "Vos droits" concernant l'accès à des fiches pratiques, à des lettres types (utilisables pour contester, demander réparation d'un préjudice, faire une requête... dans les domaines de l'automobile, des banques, des loisirs, des transports...) à des jurisprudences, ou à des questions-réponses, téléchargeables pour certains, en format .pdf.

Sont présents également des outils et des guides pour vous aider à mieux gérer votre budget, comment construire ou faire construire sa maison, ainsi que des informations juridiques sur les dernières actualités, comme par exemple les mesures d'amélioration du diagnostique de performance énergétique, entrées en vigueur en janvier 2012. Saviez-vous d'ailleurs qu'il existe un annuaire officiel des diagnostiqueurs immobiliers tenu par le Ministère de l'Écologie, du Développement Durable, des Transports et du Logement?

Les 17 associations nationales agréées sont partenaires du site, l'accès à leur site se fait en un clic. On y trouvera aussi un sommaire de l'émission télévisée "conso-mag" avec accès en streaming des émissions passées (les contrats de télésurveillance, le microcrédit personnel, l'indemnisation des retards aériens sont quelques uns des thèmes abordés lors de ces émissions).

Consommer éco-responsable, c'est aussi prendre soin de sa santé et se sentir bien dans son corps et dans sa tête : un dossier complet vous y attend.

Quelques pages de http://www.conso.net à visiter


...

Du nouveau pour les aides à la rénovation énergétique

En 2020, le dispositif d’aides à la rénovation énergétique est profondément modifié par la loi de finances. Principale nouveauté : le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) et le programme Habiter Mieux Agilité de l’Anah fusionnent pour créer MaPrimeRénov’. Ce dispositif est davantage centré sur les ménages les plus modestes.

 

Revue des changements sur les aides à la rénovation énergétique 2020.

 

Lancement de Ma Prime Renov’

MaPrimeRenov’ résulte de la fusion entre le crédit d’impôt pour la transition énergétique et l’aide du programme « Habiter mieux agilité » de l’Anah (Agence nationale de l’habitat).  Cette prime s’adresse aux propriétaires occupant leur logement au titre de la résidence principale (en France métropolitaine et outre-mer) et aux ressources modestes ou très modestes. Ce logement doit être achevé depuis au moins deux ans.

 

Barèmes de ressources de l’Agence nationale de l’habitat (Anah).

 

Ce programme se concentre sur des travaux prioritaires réalisés à partir du 1er janvier 2020 :

 

  • le changement de chaudière, de mode de chauffage ou d’eau chaude sanitaire,
  • l’isolation thermique,
  • d’autres actions telles que la dépose de la cuve de fioul ou l’audit énergétique (hors obligation réglementaire).

Le montant de la prime dépend du type de travaux engagé et des ressources du ménage.

 

Présentation détaillée des travaux éligibles et des barèmes d’aide correspondants sur le site du ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales.

 

Les travaux doivent être réalisés par des professionnels qualifiés "Reconnu garant de l'environnement" (RGE). Une visite préalable du logement par le professionnel est obligatoire.

 

Annuaire des entreprises RGE sur le site faire.fr.

 

La prime ne peut pas dépasser 20 000 € par logement sur 5 ans. Elle peut être attribuée en plusieurs fois sur des travaux différents.

 

Le site Internet officiel MaPrimeRénov’ permet de faire une simulation d’aide, de connaitre les caractéristiques techniques des équipements qui y donnent droit ou de déposer une demande de prime.

 

 La demande de prime en ligne doit impérativement être effectuée avant le début des travaux, une fois le devis accepté. Les travaux ne doivent commencer qu’après l’accusé de réception du dépôt de votre dossier. Les travaux doivent être effectués dans un délai d’un an après l’accord donné pour la prime. Les ménages très modestes ont la possibilité de demander une avance. Dans ce cas, le délai de réalisation est de 6 mois après le versement de l’avance.

 

La prime est versée dès la fin des travaux et non plus l'année suivante, comme c'était le cas auparavant avec le CITE.

 

Cette aide n’est pas cumulable avec les autres aides de l’Anah. En revanche, elle est cumulable avec d’autres aides, telles que l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ), le dispositif des certificats d’économie d’énergie (CEE), le chèque énergie ou encore des aides locales.

 

Le programme de l’Anah « Habiter mieux sérénité » existe toujours. Il peut être intéressant pour les personnes très modestes. Les plafonds de ressources pour en bénéficier sont les mêmes que pour MaPrimeRénov’, mais les deux dispositifs ne sont pas cumulables. Le consommateur pourra alors faire des simulations sur l’outil de l’Ademe Simul’Aid€s pour choisir l’aide la plus bénéfique pour lui.

 

Le plus simple est de contacter un conseiller du réseau Faire (0 808 800 700, service gratuit + prix appel). Des spécialistes peuvent orienter gratuitement les consommateurs dans leur projet de rénovation.

 

> Consultez la fiche de l'INC "La marche à suivre pour réaliser des travaux de rénovation énergétique" sur le site inc-conso.fr

 

A partir du 1er janvier 2021, les propriétaires bailleurs et les syndicats de copropriété pourront également bénéficier de cette aide.

 

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE)

Si le CITE est fusionné avec le dispositif Habiter mieux Agilité de l’Anah, il ne disparait pas complètement pour autant. Il ne s’adresse plus qu’aux ménages à revenus élevés ou intermédiaires, les ménages aux revenus plus faibles bénéficiant de MaPrimeRénov’. Les logements concernés sont les résidences principales achevées depuis plus de 2 ans.

 

Le CITE est accordé aux travaux d’isolation ou d’équipements permettant de réduire la consommation d’énergie. D’autres actions, telles que la mise en place d’un système de charge pour voiture électrique ou la dépose d’une cuve à fioul, permettent également de bénéficier du CITE. Le taux de 15, 30 ou 50 % disparaissent pour être remplacés par un montant fixe déterminé selon les ressources du ménage et le type de travaux envisagés. Cette aide ne peut pas dépasser 75 % de la dépense effectuée.

 

Barème de ressources, travaux éligibles et montant du CITE sur le site de l’Ademe.

 

Si le revenu fiscal de référence sur l’avis d’imposition 2019 (pour une demande de CITE en 2020) dépasse 27 706 € pour une personne seule et 44 124 € pour deux personnes, le ménage ne peut pas bénéficier du CITE. Le montant maximum du crédit d’impôt est de 2 400 € pour une personne seule et 4 800 € pour un couple à imposition commune. Chaque personne à charge élève le plafond 120 €.

 

 Les ménages aux revenus élevés ne sont plus éligibles au CITE sauf pour les systèmes de charge d'un véhicule électrique et les matériaux d'isolation des parois opaques telles que les murs.

 

Il s’applique aux dépenses payées entre le 1er janvier 2020 et le 31 décembre 2020. La plupart des travaux doivent être réalisés par un artisan "Reconnu garant de l’environnement" (RGE). L’entreprise que vous avez sélectionnée doit impérativement effectuer une visite de votre logement avant d’établir le devis.

 

Annuaire des entreprises RGE sur le site faire.fr.

 

 N'oubliez pas de garder toutes vos factures qui pourront vous être demandées ultérieurement par les services fiscaux.

 

Le crédit d’impôt est cumulable avec l’éco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ), les certificats d’économie d’énergie (CEE), le chèque énergie ou les aides des collectivités territoriales.

 

Le CITE sera définitivement supprimé le 1er janvier 2021. Le bénéfice de MaPrimeRénov’ sera étendu à tous les ménages sauf ceux ayant des revenus très élevés.

 

L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ)

Depuis le 1er juillet 2019, les conditions d’accès à l’éco-PTZ se sont assouplies.

 

Désormais, les logements achevés depuis plus de deux ans (métropole ou outre-mer) sont éligibles à l’éco-PTZ, alors qu’il fallait qu’ils soient construits avant le 1er janvier 1990 auparavant.

 

La durée maximale du prêt est passée de 10 à 15 ans.

 

Il n’est plus nécessaire de constituer un « bouquet de travaux » avec 3 types de travaux différents. Le montant des travaux varie en fonction des travaux réalisés :

 

  • pour une action, vous pouvez obtenir jusqu'à 15 000 € (sauf en cas de remplacement de fenêtres en simple vitrage où le montant est de 7 000 €),
  • si vous réalisez deux types de travaux, le montant va jusqu'à 25 000 €,
  • pour la réalisation de trois types de travaux ou plus, ou si vous choisissez l'option performance énergétique « globale », le prêt maximum est de 30 000 €,

Le plafond de 30 000 € peut être atteint en plusieurs fois. Un éco-PTZ complémentaire peut s’ajouter à l’éco-PTZ initial. Le délai d’obtention de l’éco-PTZ complémentaire est de 5 ans à compter de l'émission de l'offre de crédit initiale, et non plus de 3 ans comme avant le 1er juillet 2019.

 

> Tout savoir sur l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) sur le site de l’INC

 

Les certificats d'économie d'énergie (CEE)

Jusqu'au 31 décembre 2020, tous les ménages peuvent encore bénéficier des « coups de pouce » chauffage ou isolation. Ces deux dispositifs font partie des CEE, connus également sous le nom de « primes énergie ». Ils sont distribués en majorité par les fournisseurs d’énergie (Engie, EDF, Total Direct Energie …) ou par des grandes surfaces (Carrefour, Auchan, Leroy Merlin …). Des plateformes spécialisées (telles que Primes énergie ou Calculeo) sont également présentes sur ce marché.

 

Le montant des primes varie en fonction du niveau de ressources des ménages. Les ménages « modestes » (revenus inférieurs à 36 572 € pour un couple en Île-de-France ou à 27 729 € dans une autre région) peuvent obtenir une aide de 4 000 € pour l’installation d’une pompe à chaleur ou d’une chaudière biomasse performante. Pour un ménage dont les revenus sont supérieurs, l’aide sera de 2 500 €.

 

Barème de ressources, travaux éligibles et montant du « coup de pouce » sur le site du ministère de la Transition écologique et solidaire.

 

Pour en savoir plus

> Sur le site de l’INC "Vous réalisez des travaux de rénovation énergétique : la marche à suivre"

> Le dossier "Combles ou chaudière à 1 € : les clés pour une rénovation énergétique réussie"

Annuaire des entreprises RGE : pour trouver un professionnel "Reconnu garant de l'environnement" près de chez vous

Faire : anciens Points rénovation info service, pour se faire aider dans l’obtention des aides financières et de conseils techniques gratuitement (réseau organisé par le ministère de la Transition écologique et solidaire et par l’Ademe).

Trouver le conseiller Faire le plus proche de chez vous ou contacter un conseiller au 0 808 800 700 (service gratuit + prix appel).

 

Stéphanie Truquin,

économiste à l'Institut national de la consommation (INC)

Thème

Energie/environnement

Type block

Article

Voir


...

Vous réalisez des travaux de rénovation : la marche à suivre

Choix du bon professionnel, maquis des aides financières, travaux à réaliser en priorité, montant du projet … Se lancer dans des travaux de rénovation peut se révéler un casse-tête. Pourtant, des experts peuvent vous conseiller gratuitement à mener à bien votre projet.

 

L'Institut national de la consommation vous informe sur la marche à suivre avant de se lancer dans des travaux de rénovation.

 

 

1 - Bien définir votre projet et les travaux à réaliser
2 - Etre aidé dans sa démarche par le réseau FAIRE
3 - Faire plusieurs devis pour choisir le bon professionnel
4 - Choisir un professionnel (ou une entreprise) titulaire de la mention RGE
5 - Faire un plan de financement

 

 

1- Bien définir votre projet et les travaux à réaliser

Une approche globale du bâtiment est conseillée pour être sûr que les travaux atteignent votre objectif. 

Par exemple, avant de changer les fenêtres d’un logement, la première étape est souvent d’isoler son toit. En effet, 25 à 30 % des pertes de chaleur dans une maison s’effectuent par le toit. 

 

Source : Ademe, Guide "Isoler sa maison"

 

Réaliser un diagnostic de performance énergétique (DPE) ou une étude thermique pour des travaux d’amélioration de la performance énergétique du logement permet de faire un bilan des points forts et des points faibles de votre logement. Un DPE n'est pas suffisant pour établir un projet, mais il est une première source d'informations et peut vous aider à orienter vos travaux. 

 

> Tout savoir sur le DPE avec la fiche de l’INC "Le diagnostic de performance énergétique"

 

 

2 - Etre aidé dans sa démarche par le réseau FAIRE

Les conseillers spécialistes du réseau Faire (Faciliter, Accompagner et Informer pour la Rénovation Energétique) aident gratuitement les consommateurs à réaliser un bilan de consommation énergétique de leur logement et à trouver les solutions de rénovation adaptées aux besoins. Ils peuvent aussi identifier les aides financières dont les consommateurs peuvent bénéficier. 

 

Un Espace Info Energie où vous pourrez rencontrer un conseiller Faire est présent dans de nombreux départements.

 

> Trouver le conseiller Faire le plus proche sur faire.fr 

> Contacter directement un conseiller Faire au 0 808 800 700 (service gratuit + prix d’un appel local – du lundi au vendredi de 9h à 18 h) 

> Chatter directement avec un conseiller sur le site faire.fr 

 

 

3 - Faire plusieurs devis pour choisir le bon professionnel

En général, des travaux de rénovation coutent plusieurs milliers d’euros. C’est pourquoi il est important de pouvoir comparer les prix et les prestations de plusieurs professionnels. Dans l'idéal, faites réaliser 2 ou 3 devis par différents professionnels.

 

Les devis comportent des mentions obligatoires telles que les coordonnées du professionnel et la date du jour de signature. Ils doivent vous informer sur les caractéristiques techniques des équipements et matériaux utilisés et citer tous les coûts et les services qui entrent dans la composition du prix (y compris la gestion de l'emport des déchets).

 

> Consultez l'article de l'INC "Les devis"

 

 

4 - Choisir un professionnel (ou une entreprise) titulaire de la mention RGE

Pour obtenir la grande majorité des aides financières, il est important que l'entreprise choisie soit titulaire de la mention "RGE" ou "Reconnu Garant de l’Environnement" pour la catégorie des travaux qui seront à réaliser.

 

> Annuaire des professionnels RGE sur le site Faire.fr 

  

> Consultez l'article de l'INC "Travaux : tout savoir sur la mention RGE délivrée aux professionnels" 

 

Pour éclairer votre choix de professionnel, vous pouvez vous rendre dans un Espace Info Energie pour présenter vos devis à un conseiller Faire. Cet expert n’a pas le droit de vous conseiller un professionnel, mais il pourra vous dire si les devis sont corrects.

 

Quelques vérifications sur le sérieux et la solidité financière de l’entreprise ou sur les compétences du professionnel vous permettrons de faire un choix sûr.

 

> Consulter l'article de l'INC « Travaux : Conseils pour choisir un professionnel »

 

Attention au démarchage !

 

Les aides publiques à la rénovation ont incité de nombreux professionnels peu scrupuleux à démarcher par téléphone puis se rendre chez les particuliers ou démarcher directement à leur domicile. Or, de nombreux témoignages de consommateurs montrent que ce démarchage peut parfois être à une pratique commerciale trompeuse ou agressive voire assimilée à une escroquerie.

 

Voici des points de vigilance en cas de démarchage :

 

  • Ne signez aucun document, même un « bon de passage »,
  • Ne payez rien le jour-même,
  • Ne cédez pas à la pression commerciale, au fait que « l’offre n’est valable qu’aujourd’hui »,
  • Sachez qu’aucun organisme officiel (ministères, Ademe, Anah, Conseil régional, conseil départemental …) ne mandate de professionnels pour vous démarcher,
  • Méfiez-vous d’entreprises qui se disent partenaires de grandes entreprises telles qu'Engie ou EDF. N'hésitez pas à contacter ces derniers pour vérifier que l'entreprise est bien leur partenaire. Concernant les partenariats "Bleu ciel", il est possible de vérifier l'existence du partenariat sur le site Internet d'EDF.
  • Méfiez-vous de soi-disant programme où votre logement aurait été sélectionné, ils n’existent pas !

N’oubliez pas que vous disposez d’un droit de rétractation de 14 jours à compter du lendemain de la signature du contrat.

N’hésitez pas à vous faire aider par une association de consommateurs en cas de besoin.

 

Avec les fiches de l’INC, tout savoir sur les recours face aux pratiques commerciales déloyales, ou sur le démarchage à domicile ou par téléphone.

 

 

5 - Faire un plan de financement

Une fois que vous avez une idée du montant de votre projet, vous devez déterminer la façon de le financer.

 

MaPrimeRénov’, programme « Habiter mieux sérénité » de l’Anah, crédit d’impôts pour la transition énergétique (CITE), certificats d’économie d’énergie (CEE), éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ), chèque énergie, aides locales ou des caisses de retraite … de très nombreuses aides existent pour financer ce type de travaux.

 

Une fois encore, un expert du réseau Faire (ANCRE) sera de bon conseil pour vous aider dans ce maquis des aides.

 

L’Ademe met à la disposition des internautes un outil simple de simulation des aides que vous pouvez mobiliser, Simul'aid€s . Vous renseignez de façon anonyme votre situation financière, les caractéristiques de votre logement et les travaux envisagés. Ce simulateur estime le pourcentage des travaux qui peuvent être financés par des aides. Vous obtenez également la liste des dispositifs et des organismes financeurs.

 

Une fois prises en compte les aides éventuelles dont vous bénéficiez, vous pouvez calculer le reste à financer de votre projet. Si vous n’avez pas droit à l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ), vous pouvez faire appel au crédit bancaire.

 

Les professionnels proposent parfois une solution de financement de vos travaux. Ne l’acceptez pas systématiquement : ces vendeurs peuvent être commissionnés par les prêteurs, ce qui peut rendre le crédit plus onéreux ! N’hésitez pas à comparer et à mettre en concurrence plusieurs organismes de crédit ainsi que votre banque. Si cela est possible, privilégiez un prêt affecté par rapport au prêt à la consommation. Il est plus protecteur pour les consommateurs.

 

> Pour plus d’informations, consultez notre fiche de l'INC "Crédits à la consommation : le crédit affecté".

 

 

Pour en savoir plus

Dossier de l’INC "Combles ou chaudières à 1€ : les clés pour une rénovation énergétiques réussie"

Fiche de l’INC "La rénovation énergétique des copropriétés"

Fiche de l’INC "L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) pour financer ses travaux de rénovation énergétique"

Actu de l’INC "Du nouveau pour les aides à la rénovation énergétique"

Le guide des aides financières pour la rénovation de l’Ademe

 

Stéphanie Truquin,

Economiste à l'Institut national de la consommation (INC)

Sous-titre

Fiche pratique J 350

A la une

Oui

Profil

Particulier

Thème

Logement/immobilierRénovation

Format

Fiches

Numéro bloc

12

Type block

Article

Voir


...

Obtenir un prêt etudiant

Vous souhaitez poursuivre vos études mais vous n'avez pas des revenus suffisants ou réguliers : sachez que les établissements bancaires peuvent vous consentir un prêt pour financer vos études. 

 

L'Institut National de la Consommation répond aux questions que vous vous posez sur le prêt étudiant.

 

 

 

 

1 - A quoi sert le prêt étudiant ?
2 - Quelles sont les caractéristiques du prêt étudiant ?
3 - Quelles sont les conditions à remplir ?
4 - Quel montant emprunter ?
5 - Comment utiliser le prêt ?
6 - Comment rembourser le prêt ?
7 - Que devrez-vous payer ?
8 - Nos conseils

 

 

1 - A quoi sert le prêt étudiant ?

Le prêt étudiant n'est pas seulement destiné à financer les frais d'inscription et de scolarité. Il peut aussi financer l'achat de matériel (ordinateur...) ou règler les dépenses de la vie courante (loyer, frais de nourriture, voiture...).

 

 

2 - Quelles sont les caractéristiques du prêt étudiant ?

Un prêt étudiant est un crédit à la consommation "affecté", c'est-à-dire qu'il sert à financer les études et ce qui va autour (frais de scolarité, hébergement...) pendant la durée des études : on connait dès le départ l'objet du financement.

 

Le taux d'intérêt des prêts étudiants est souvent plus attractif que celui des prêts classiques, car les banques sont intéressées par la clientèle des jeunes. En effet, en tant que nouveaux clients, ils peuvent ouvrir un compte bancaire, souscrire à des produits et des services bancaires (carte...).

 

Le taux annuel effectif global (TAEG) comprend l'ensemble des coûts : intérêts, assurance, frais de dossier...

Le TAEG varie selon les banques, entre 1 et 2 %.  Certaines banques proposent des taux encore plus attractifs dans le cadre de partenariats avec certaines écoles ou universités.

 

N'hésitez pas à comparer les taux et les offres et à faire jouer la concurrence avant de souscrire.

 

 

3 - Quelles sont les conditions à remplir ?

 

  • Pour obtenir un prêt étudiant, vous devez être majeur (18 ans) et en général avoir moins de 30 ans. Des dérogations sont parfois accordées aux étudiants plus âgés.
     
  • Vous devez prouver votre situation en produisant une carte d'étudiant, un certificat de scolarité ou une attestation d'inscription dans votre école ou votre université.
     
  • Vous devez avoir la nationalité française ou apporter la preuve que vous résidez en France depuis au moins 5 ans.
     
  • La banque exige parfois que vous souscriviez une assurance décès-invalidité. Mais vous pouvez souscrire cette assurance auprès de l'organisme de votre choix.
     
  • La banque demande souvent qu'une personne (parent, autre...) se porte caution surtout si le montant du prêt est important. En cas de difficultés de remboursement, la banque pourra alors se retourner contre la caution pour qu'elle rembourse le crédit à votre place.

 

4 - Quel montant emprunter ?

Le montant d'un prêt étudiant varie souvent de 800 € à 50 000 € selon les établissements bancaires. Il peut parfois aller au-delà.

 

Le montant du prêt est déterminé selon vos besoins, mais il peut aussi varier en fonction de la durée des études, de l'école choisie, notamment des possibilités de remboursement une fois entré dans la vie active.

 

Ainsi, les banques sont souvent intéressées par les élèves de grandes écoles (commerce, ingénieurs...) car les débouchés professionnels sont importants et les salaires d'embauche plus élevés.

 

Vous aurez donc accès à un montant et à des taux différents, selon vos études, vos revenus et votre caution.

 

Vous pouvez demander chaque année un nouveau prêt étudiant ou en souscrire un seul d'un montant plus élevé. Dans le premier cas, vous n'êtes pas sûr que la banque vous accordera un prêt les années suivantes et à quel taux. Vous devrez aussi payer à chaque fois des frais de dossier.

 

Il peut être préférable de demander un prêt unique. Par contre, vous devez prévoir le montant dont vous aurez besoin pour couvrir plusieurs années. Vous pourrez au besoin demander un prêt complémentaire si cela ne suffit pas.

 

> Pour vous aider dans le calcul de votre budget, vous pouvez utiliser notre calculateur "Calculez votre budget Spécial jeunes".

 

 

5 - Comment utiliser le prêt ?

Généralement, vous n'êtes pas tenu de justifier l'utilisation des sommes empruntées : elles peuvent servir à règler les frais d'études, les dépenses de la vie courante...

 

Mais attention au déblocage des fonds !

En effet, si la banque débloque l'ensemble de la somme en une fois sur votre compte, les intérêts sont calculés à compter du versement des fonds. Vous payez donc des intérêts sur la totalité du prêt, alors que vous n'allez pas utiliser la totalité de la somme immédiatement.

 

Vérifiez donc auprès de la banque si elle peut débloquer les fonds progressivement. Vous pouvez alors voir avec votre banquier l'échéancier (tous les ans, tous les semestres, tous les mois) et le montant des versements successifs. Certaines banques vous laissent la possibilité de demander le versement des sommes en fonction de vos besoins. Le coût total du crédit est alors moins élevé car les intérêts ne courent qu'à compter de chaque déblocage des fonds.

 

 

6 - Comment rembourser le prêt ?

La durée d'un prêt étudiant est variable, souvent entre 2 et 10 ans.

 

Le déroulement d'un prêt étudiant se décompose en deux parties :

 

A - Pendant vos études, vous bénéficiez d'une "période de franchise" ou "différé de remboursement" qui peut être partielle ou totale. La période de franchise varie de 2 à 7 ans. Plus la période de franchise est longue, plus la durée de remboursement est courte.

 

Deux types de différé existent :

 

  • le différé partiel : vous ne payez, chaque mois, que les intérêts et la cotisation d'assurance,
  • le différé total : vous ne payez, chaque mois, que l'assurance.

Le différé total est plus coûteux car les intérêts dûs chaque année s'ajoutent au montant du capital emprunté et produisent à leur tour des intérêts.

 

B - A la fin de la période de franchise, généralement à la fin de vos études, commence la période de remboursement (phase d'amortissement) du crédit. 

 

Vous pouvez à tout moment rembourser votre prêt par anticipation (en partie ou en totalité). Une indemnité de remboursement pourra vous être demandée si le montant remboursé est supérieur à 10 000 € sur une période de 12 mois. Cette indemnité ne pourra dépasser :

- 1% du montant du crédit si la durée restante du crédit est supérieure à 1 an,

- 0, 5% du montant du crédit si cette durée ne dépasse pas 1 an.

 

 

7 - Que devrez-vous payer ?

Le coût du prêt étudiant dépend du taux d'intérêt appliqué par la banque, du montant de la cotisation d'assurance décès-invalidité que vous devez souscrire et des frais de dossier. Il varie aussi en fonction du montant emprunté et du rythme de la mise à disposition des fonds et des modalités de remboursement choisies.

 

 

8 - Nos conseils

N'hésitez pas à faire jouer la concurrence en comparant notamment les taux d'intérêt (TAEG), les frais de dossier, le coût de l'assurance, avant de souscrire un prêt étudiant.

Négociez la possibilité d'allonger la période de remboursement le temps de trouver votre premier emploi à la fin de vos études.

 

Pensez au prêt étudiant garanti par l'Etat et renseignez-vous sur les aides financières (allocation logement, bourses...).

D'un montant de 15 000 € maximum, le prêt étudiant garanti par l'Etat est ouvert à l'ensemble des étudiants de moins de 28 ans, de nationalité française ou citoyen d'un pays de l'Espace économique européen, sans caution parentale ou d'un tiers, et inscrit dans une université, une école de commerce ou d'ingénieur, dans un BTS.... 

Il peut être souscrit auprès de la Société Générale, des Banques Populaires, des Caisses d'Epargne, du CIC et du Crédit Mutuel.

 

> Pour vous aider, vous pouvez utiliser notre calculateur "Calculez votre budget spécial jeunes".

 

 

Corinne Lamoussière-Pouvreau,

Juriste à l'Institut National de la Consommation

Sous-titre

Fiche pratique J 338

Voir aussi

Calculez votre budget (spécial jeunes)Ressources pédagogiques de l’éducation financière 2020

Profil

Particulier

Thème

Banque/argentBudgetCrédits

Format

Fiches

Type block

Article

Voir


...

Newsletters

 

Lettre générale

Lettre spéciale "Education"

> Comment occuper vos enfants ? - 20/03/2020 > Comment occuper vos enfants ? - 20/03/2020
> Coronavirus : vos droits à l'étranger - 12/03/2020  
> Logement intergénération, murs mitoyens - 27/02/2020  
> Plateforme d'alerte en ligne, produits du terroir, remboursement anticipé - 24/02/2020 > Vos nouveaux outils pédagogiques - 26-02-2020
> Calculez l'évolution de votre pouvoir d'achat, trottinettes, RGPD - 30/01/2020 > Vos nouveaux outils pédagogiques - 29-01-2020
> Loi Elan, nouveautes 2020 - 17/01/2020 > Vos nouveaux outils pédagogiques - 27/01/2020
> Soldes d’hiver 2020, tablettes graphiques pour personnes âgées - 06/01/2020 > Vos nouveaux outils pédagogiques - 22/01/2020
> Mois européen de la cybersécurité - 30/09/2019 > Mois européen de la cybersécurité - 30/09/2019
> Trottinettes, gyropodes ou monoroues... roulez en toute sécurité - 25/09/2019 > Vos nouveaux outils pédagogiques - 30/09/2019
> Travaux d'aménagement d'une salle-de-bain pour séniors - 10/09/2019  
> Loi Pacte-assurance-smartphones-compteur-Linky - 29/08/2019  
> Copropriété : les nouveautés de la loi Elan, mutuelles santé, commerce en outre-mer - 19/08/2019 > Vos nouveaux outils pédagogiques - Jeunes enfants - 23/08/2019

> Déodorants et anti-transpirants, montres connectées - 07/08/2019

 
> Sondage Ménag'Score - 12/07/2019  
> Payer à l'étranger : les prix de 25 banques. Spécial "Outre-Mer" - 02/07/2019  
> Cybermalveillance, tous concernés - 20/06/2019  
> Séniors et aide à domicile, éviter le vol de vélo, entretenir son logement en location - 07/06/2019  
> Participez à l'étude "Les Français et l'Internet" - 31/05/2019  
> Semaine du développement durable : 33 réflexes à adopter au quotidien - 29/05/2019  
> Médicaments périmés, remboursement de prêt étudiant, délais de réflexion - 16/05/2019 > Vos nouveaux outils pédagogiques - Spécial Europe - 3ème partie
06/05/2019
> L'Europe et vous - 10/05/2019 > Vos nouveaux outils pédagogiques - Spécial Europe - 2ème partie
02/05/2019
> Foires et salons : pas de droit de rétractation - 26/04/2019 > Vos nouveaux outils pédagogiques - Spécial Europe - 1ère partie
29/04/2019
> Guide de la maison, adapter son logement, appareil auditif - 09/04/2019 > Vos nouveaux outils pédagogiques - 02/04/2019
> Alimentation, droit, environnement... les videos du mois - 28/03/2019  
> La semaine de l'argent - 25/03/2019 > La semaine de l'argent - 26/03/2019
> Prix, droit à l'erreur, plateformes de réservation, fragilité bancaire - 19/03/2019  
> 15 mars 2019 : journée internationale des consommateurs - 15/03/2019  
> Assurance dépendance, location longue durée, frais d'incidents bancaires, loyers - 28/02/2019 > Vos nouveaux outils pédagogiques - 27/02/2019
> Ski, assurance, addifitifs alimentaires, moyens de paiement - 14-02-2019  
> Safer Internet Day - 05/02/2019  
> Mooc Lauréat 2019 - 31/01/2019  
> Webinar Cybersécurité, vos droits en vidéos : Internet, logement, alimentation - 30/01/2019  
> La loi ELAN - 25-01-2019  
> INC infos : des vidéos pour comprendre les questions de consommation - 23/01/2019  
> Se déplacer, se loger, se nourrir - 17/01/2019  
> Soldes d'hiver, indices économiques - 07/01/2019  
> Bonne année 2019  - 02/01/2019  
> Spécial "Epargne/Placements" : comprendre pour mieux investir son épargne - 17/12/2018 > Vos nouveaux outils pédagogiques - 20/11/2018
> Epargne/Placements : fiches conseils - 06/12/2018  
> Annonces immobilières, rémunération de l'épargne, changer de syndic - 29/11/2018 > Vos nouveaux outils pédagogiques - 30/11/2018
> Cure thermale, électricité et gaz naturel, colloque "consommation numérique - 23/11/2018  
> Epargne/Placements : fiches conseils - 21/11/2018  
> Cybersécurité : comment protéger son matériel informatique et ses données personnelles ? - 29/10/2018  
> Inondations, assurances, pouvoir d'achat, prix des carburants - 24/10/2018  
> Sécuriser ses objets connectés, cybersécurité, jouets connectés - 16/10/2018  
> Cabines de bronzage, étiquetage nutritionnel, emballage alimentaire,dépôt de garantie, ventes immobilières - 10/10/2018 > Activités pédagogiques pour les classes et les élèves - 18/10/2018
> Assurance automobile : bonus-malus, accident de la circulation, refus d'assurance - 27/09/2018  
> Marché de l'énergie, assurances pour le sport, poids du cartable, cantine - 10/09/2018 > Vos nouveaux outils pédagogiques - 25/09/2018
> Assurance scolaire, loyers impayés, assurances construction - 30/08/2018  
> Mooc "Comment contrôler et protéger mes données personnelles ? 20/08/2018  
> RGPD, Loi Informatique et Libertés : quels sont vos droits en matière de données personnelles ? 13/08/2018  
> Bien voyager (avion, train...), dossier médical partagé, objets connecté - 12/07/2018  
> Surendettement, caution pour trouver un logement, microcrédit personnel - 27/06/2018  
> Mobile, fixe, accès à Internet, assurance multirisques habitation, vide-greniers - 21/06/2018 > Vos nouveaux outils pédagogiques - 28/06/2018
> Comment se protéger contre la cybermalveillance ? 14/06/2018  
> La mobilité aujourd'hui et demain - 14/05/2018  
> Déclarer ses revenus en ligne en 2018 - 11/05/2018  
> Dégâts des eaux, devis, appareils ménagers... les vidéos des Centres Techniques Régionaux de la Consommation - 30/04/2018  
> Bitcoin, achats dans les foires et salons, contrats d'assurance des accidents de la vie - 27/04/2018 > Vos nouveaux outils pédagogiques - 24/04/2018
> L'abus de faiblesse, démarchage téléphonique, surendettement- 22/04/2018 > Vos nouveaux outils pédagogiques - 04/04/2018
> Ski : responsabilités et assurances, les garagistes en 20 questions-réponses - 30/03/2018  
> Paiement sans contact, eau du robinet... les vidéos des Centres Techniques Régionaux de la Consommation - 19/03/2018  
> Demain : un consommateur augmenté ou diminué ? 14/03/2018  
> Semaine de l'argent 2018 - Dossier pratique - 11/03/2018  
> Accompagner les consommateurs en difficultés financières - Dossier pratique - 06/03/2018  
> Régler un litige avec un professionnel, quitter son logement, pré-projet de loi Elan - 28/02/2018  
> Accompagner les consommateurs en difficultés financières - Dossier pratique - 23/02/2018 > Vos nouveaux outils pédagogiques - 28/02/2018
> Assurance des catastrophes naturelles, Bitcoin, huissier de justice - 15/02/2018  
Les impacts du numérique sur l'environnement, choisir une maison de retraite - 30/01/2018 > Vos nouveaux outils pédagogiques sur l'eau -  31/01/2018
> Frais d'incidents bancaires, vente pyramidale, lait infantile LACTALIS - 18/01/2018  
> En 2018, restez informé avec l’INC et inc-conso.fr - 03/01/2018  
> Les dernières vidéos des Centres Techniques Régionaux de la Consommation - 28/12/2017  
> Le marché de l'énergie, gérer les impayés dans une copropriété, placements financiers - 21/12/2017  
Achat d'un bien immobilier, déménagement, vente avec prime, livraison - 30/11/2017  
> Découvrez les nouvelles vidéos des Centres Techniques Régionaux de la Consommation - 15/11/2017  
> Calculez l'augmentation de votre loyer, changer ses fenêtres, faire ses achats en ligne - 23/10/2017 > Vos nouveaux outils pédagogiques - 23/11/2017
> Mois de la cybersécurité. Attention à vos données - 16/10/2017  
> Trottinettes et mono-roues électriques, cybersécurité (téléchargez le mémento) - 06/10/2017 > Vos nouveaux outils pédagogiques - 18/10/2017
Tri des déchets, dépannage à domicile, recouvrement amiable - 28/09/2017  
> Usurpation d'identité, compte bancaire démarchage à domicile - 15/09/2017 > Vos nouveaux outils pédagogiques - 28/09/2017
> Panne et retard de train, vente forcée par correspondance, objets volés à l'hôtel - 11/08/2017 > Vos nouveaux outils pédagogiques - 19/08/2017
> Prix, produits allergènes, paiement sans contact, feux d'artifices - 13/07/2017 > Vos nouveaux outils pédagogiques - 26/07/2017
> Géolocalisation, Vrai/Faux sur les soldes, crédit immobilier, contrat d'assurance - 30/06/2017 > Vos nouveaux outils pédagogiques - 28/06/2017
> Location de vacances et de véhicules entre particuliers, annulation de vol - 14/06/2017  
> Bien préparer son voyage, prêt personnel, donnez personnelles - 19/05/2017 > Vos nouveaux outils pédagogiques - 17/05/2017
Compteur communicant, crédit renouvelable, restez connecté - 27/04/2017  
> Spécial location, déclaration au greffe, délai de rétractation - 13/04/2017 > Vos nouveaux outils pédagogiques - 19/04/2017
> Gaspillage alimentaire, dépôt de garantie, copropriété - 30/03/2017  
> Vos droits à l'heure du numérique - 14/03/2017 > Vos nouveaux outils pédagogiques - 29/03/2017
> Vos droits en immobilier - 02/03/2017  
> Lettre d'info n° 34 - 24/02/2017 > Vos nouveaux outils pédagogiques - 15/02/2017
> Lettre d'info n° 33 - 10/02/2017 > Ressources pédagogiques pour les professeurs et les élèves - 13/02/2017
> Lettre d'info n° 32 - 27/01/2017  
> Lettre d'info n° 31 - 16/01/2017 > Vos nouveaux outils pédagogiques - 26/01/2017
> Lettre d'info n° 32 - 02/01/2017  
> Lettre d'info n° 30 - 21/12/2016 > Vos nouveaux outils pédagogiques - 20/12/2016
> Lettre d'info n° 29 - 30/11/2016  
> Lettre d'info n° 28 - 28/11/2016 > Vos nouveaux outils pédagogiques - 15/11/2016
> Lettre d'info n° 27 - 10/11/2016  
> Lettre d'info n° 26 - 14/10/2016 > Vos nouveaux outils pédagogiques - 13/10/2016
> Lettre d'info n° 25 - 28/09/2016 > Vos nouveaux outils pédagogiques - 26/09/2016
> Lettre d'info n° 24 - 30/08/2016 > A la maison, protégez vos enfants - 23/09/2016
> Lettre d'info n° 23 - 12/08/2016 > Vos nouveaux outils pédagogiques - 10/08/2016
> Lettre d'info n° 22 - 28/07/2016 > Vos nouveaux outils pédagogiques - 12/07/2016
> Lettre d'info n° 21 - 12/07/2016  
> Lettre d'info n° 20 - 29/06/2016 > Vos nouveaux outils pédagogiques - 15/06/2016
> Lettre d'info n° 19 - 31/05/2016  
> Lettre d'info n° 18 - 13/05/2016 > Vos nouveaux outils pédagogiques - 09/05/2016
> Lettre d'info n° 17 - 26/04/2016 > Vos nouveaux outils pédagogiques - 27/04/2016
> Lettre d'info n° 16 - 30/03/2016 > Des activités pédagogiques pour les classes et les élèves - 20/04/2016
> Lettre d'info n° 15 - 14/03/2016 > Vos nouveaux outils pédagogiques - 15/03/2016
> Lettre d'info n° 14 - 25/02/2016 > Vos nouveaux outils pédagogiques - 17/02/2016
> Lettre d'info n° 13 - 26/01/2016  
> Lettre d'info n° 12 - 04/01/2016 > Vos nouveaux outils pédagogiques - 12/01/2016
> Lettre d'info n° 11 - 11/12/2015  
> Lettre d'info n° 10 - 01/12/2015  
> Lettre d'info n° 9 - 27/11/2015  
> Lettre d'info n° 8 - 23/11/2015  
> Lettre d'info n° 7 - 28/10/2015  
> Lettre d'info n° 6 - 25/09/2015 > Des activités pédagogiques pour les classes et les élèves - 11/09/2015
> Lettre d'info n° 5 - 28/08/2015  
> Lettre d'info n° 4 - 27/07/2015  
> Lettre d'info n° 3 - 30/06/2015  
> Lettre d'info n° 2 - 28/05/2015  
> Lettre d'info n° 1 - 22/04/2015  

 

Voir


...

Ressources pédagogiques de l’éducation financière 2020

Ressources pédagogiques de l’éducation financière 2020

Visuel

URL

Ressources pédagogiques de l’éducation financière 2020

Voir


...

Ressources pédagogiques de l’éducation financière 2020

L'INC a réalisé un dossier de conseils pratiques et de ressources pédagogiques, destiné aux jeunes consommateurs, à leurs parents et aux enseignants, pour les accompagner dans leur quotidien.

 

A la une

Oui

Profil

AssociationParticulierEnseignantJeune

Thème

Banque/argentBudgetCrédits

Format

Dossiers

Numéro bloc

4

Type block

bloc 2 blocs

Voir


...

Produits phytosanitaires : leur utilisation est-elle en baisse ? avec l'Adeic

Malgré cela, le recours aux pesticides en France a augmenté de 20 %. Pour le consommateur, le danger sanitaire vient principalement du cumul des produits ingérés. Pour la pomme, par exemple, il peut y avoir jusqu’à 39 traitements différents avant qu’elle se retrouve sur les étals. Il en est de même pour bien d’autres fruits et légumes et malheureusement l’information délivrée au consommateur sur les traitements utilisés n’est pas facilement accessible.  

 

De plus, si certaines substances sont interdites en France. Elles ne le sont pas forcément en dehors de nos frontières. Résultat : certains produits importés tels que les fraises, les cerises, les pêches ou encore le raisin peuvent avoir été traités par ces substances. C’est pourquoi, il est important de regarder la provenance de vos fruits et légumes et de privilégier tant que possible les produits locaux, bio ou issus d’une agriculture raisonnée.

 

Les préconisations de l’Organisation Mondiale de la Santé étant de manger 5 fruits et légumes par jour, pour un bon équilibre alimentaire, il est donc conseillé par précaution de toujours laver ou éplucher vos fruits et vos légumes. Et bien sur chez vous pour votre jardin et votre potager, n'utilisez que des produits phytosanitaires naturels autorisés.

Chapeau

Cette dernière décennie les plans de réduction et campagnes de sensibilisation se sont multipliés pour diminuer la dépendance aux produits chimiques. Un enjeu de taille dont le but est d’accroître la protection des populations et de la biodiversité. A ce titre, en 2008, le gouvernement a lancé le plan Ecophyto pour réduire de 50 % l’usage des produits phytosanitaires.

Vidéo

Vidéo ConsoMag

Oui

A la une

Oui

Profil

AssociationParticulier

Thème

Santé/Bien-être

Format

Consomag

Numéro bloc

14

Type block

Vidéo

Voir


...

Coronavirus (Covid-19) : les déplacements interdits sauf exceptions justifiées par une attestation

Les déplacements sont interdits sauf exceptions

 

Le principe fixé par le décret du Premier ministre du 17 mars 2020 est l'interdiction des déplacements sur tout le territoire, y inclus Saint-Barthélemy, Saint-Martin et Saint-Pierre-et-Miquelon.

 

Vous pouvez par exception vous déplacer dans les cas suivants :

 

  • aller de votre domicile à votre lieu de travail si le télétravail n’est pas possible et déplacements professionnels insusceptibles d'être différés,
  • faire vos achats de première nécessité dans les commerces de proximité autorisés par arrêté du ministre de la Santé (l'approvisionnement des magasins ne fait pas l'objet de restrictions officielles), y inclus La Poste (mais atention nombre de bureaux sont fermés, site du Groupe La Poste, les banques, les stations-services, marchands de journaux,
  • vous rendre à la pharmacie, auprès d''un commerce de matériel médical ou orthopédique, chez l'opticien, auprès d’un professionnel de santé,
  • vous déplacer pour la garde de vos enfants ou pour aider une personne proche vulnérable (sous la stricte condition de respecter les gestes barrières),
  • vous permettre de "faire de l’exercice physique uniquement à titre individuel, autour du domicile et sans aucun rassemblement",
  • vous permettre de sortir votre animal de compagnie, voire pour le conduire chez le vétérinaire.

Si vous avez des interrogations sur les limitations de déplacement, vous pouvez consulter la rubrique "Questions-réponses" sur le site du Gouvernement.

 

Bon à savoir : la liste des établissements dont les activités qui demeurent autorisées est fixée par l'annexe de l'arrêté du 14 mars 2020.

 

Les préfets peuvent adopter des mesures plus restricitives si les circonstances locales l'exigent. Renseignez-vous sur le site de votre préfecture.

 

Vous devez justifier votre déplacement au moyen d'une attestation

Si vous devez vous déplacer pour votre travail, vous devez pouvoir présenter l'attestation de l'employeur (ou justificatif de déplacement professionnel). Vous pouvez la télécharger en cliquant ici (site du Gouvernement)

 

Si vous vous déplacez pour vos besoins personnels, vous devez présenter l'attestation individuelle. Vous pouvez la télécharger en cliquant ici (site du ministère de l'Intérieur). Si vous n'avez pas d'imprimante, vous pouvez la reproduire sur paper libre.

ATTENTION : seule la version sur papier est valable. Pas de version numérique possible : vous  ne pouvez pas la remplir sur votre smartphone.

 

Les infractions à ces règles seront sanctionnées d'une amende forfaitaire de 4ème classe, soit 135 euros, pouvant aller jusqu'à 375 euros en cas d'amende forfaitaire majorée (décret n° 2020-264 du 17 mars 2020), applicable si vous n'avez pas payé rapidement ou bien si vous contestez la verbalisation.

 

 

Pour en savoir plus

 

> Décret 2020-260 du 16 mars 2020 portant réglementation des déplacements dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus covid-19

> Arrêté du 14 mars 2020 portant diverses mesures relatives à la lutte contre la propagation du virus covid-19 (version consolidée)

> Décret n° 2020-264 du 17 mars 2020 portant création d'une contravention réprimant la violation des mesures destinées à prévenir et limiter les conséquences des menaces sanitaires graves sur la santé de la population

 

> Site du Gouvernement : info-coronavirus ;

 

> Ligne d'appel gratuite (numéro vert), 24h/24 et 7j/7 : 0 800 130 000 (Attention, la plateforme téléphonique n’est pas habilitée à dispenser des conseils médicaux).

 

> Sur les conséquences (annulations de voyages à l'étranger, de concerts, etc.), consultez l'article de l'INC "Coronavirus (Covid-19) : Quels sont vos droits en cas d’annulation d'un voyage à l'étranger ?" et de 60 Mllions de consommateurs "Coronavirus : vos droits en cas de concert ou match annulé".

 

Patricia Foucher

Cheffe du service juridique, économique et de la documentation

Tags

justificatifconfinementsanctionspropagation du virus

A la une

Oui

Thème

Santé/Bien-être

Format

Actualité

Chapeau

Depuis mardi 17 mars 2020, 12h00, un dispositif de confinement est mis en place sur l'ensemble du territoire, pour quinze jours minimum. Les déplacements sont interdits sauf exceptions strictes et à condition qu'ils soient justifiés au moyen d'une attestation. Décryptage des mesures gouvernementales.

Numéro bloc

7

Type block

Article

Voir


...

Apprendre à gérer un budget : au supermarché

Thème

Banque/argent, Budget

Niveau scolaire

CM2

Discipline

Mathématiques

Cliquez sur le bouton "Sommaire" qui apparait en haut de l'activité.

 

Visuel

Profil

Enseignant

Voir


...

Les aides financières : les bourses étudiantes

Sans les bourses, plus de 700 000 étudiants ne feraient peut-être pas les études qu’ils souhaitent.

 

Pour tout étudiant en devenir, une règle d’or : connaître l’adresse de son CROUS (Centre régional des œuvres universitaires et scolaires).

Le CROUS permet de postuler en une seule fois à toutes les aides financières de l’Etat auxquelles vous pourriez avoir droit grâce au Dossier social étudiant (DSE).

 

Pensez à noter dans votre agenda de retirer ce dossier entre le 15 janvier et le 15 mai précédant la rentrée, et surtout pas après.

Vous pouvez remplir ce dossier en ligne sur le portail messervices.etudiants.gouv.fr, et estimez vos droits à bourse grâce au simulateur.

 

Si vous avez décroché le bac, que vous avez moins de 28 ans lors de la première demande, et que vous comptez poursuivre vos études dans un établissement public (sauf exceptions), vous pouvez peut-être prétendre à une bourse de l’enseignement supérieur : tout dépend du revenu de votre famille et non du vôtre, même si vous êtes majeur et travaillez à côté. D’autres critères entrent en compte, comme l’éloignement du domicile (notamment pour les étudiants de DOM-TOM), le nombre d’enfants à charge, un éventuel handicap...

 

Encore mieux : si vous remplissez tous ces critères et que vous avez obtenu la mention « très bien » au bac, vous pouvez obtenir 900 € avec une bourse au mérite.

 

Bon à savoir : en cas de difficultés financières importantes passagères ou durables, des allocations spécifiques annuelles ou ponctuelles pour étudiant existent. Pour en savoir plus, consultez le site service public.fr.

 

 

Pour ceux qui envisagent une carrière dans la fonction publique, il existe des bourses spécifiques.

 

Mairies, conseils généraux et régionaux peuvent aussi donner un coup de pouce aux étudiants avec les aides locales. En général, il faut être inscrit dans un établissement de la région ou avoir ses parents qui y résident.

 

 

Si vous souhaitez étudier à l’étranger, postulez aux programmes Erasmus de l’Union européenne de votre université. Tous les ans, 30 000 jeunes Européens bénéficient d'une bourse pour pouvoir effectuer un stage dans une entreprise en Europe. Cette occasion leur est offerte par le programme Erasmus+ qui s'adresse aux apprentis, étudiants, jeunes diplômés et demandeurs d'emploi.

Son objectif : consolider une qualification ou une compétence professionnelle.

 

> Pour avoir un récapitulatif des différentes aides.

 

 

En savoir plus :

cidj.com

Messervices.etudiant.gouv.fr

Bourses et aides financières

Service public : bourses et aides financières

 

 

 

Pour les études dans un autre pays de l'Union européenne :

Droits d'inscription et Aides financières

Erasmus+

Penelope +, plateforme d'accompagnement des porteurs de projets Erasmus+

Vers l'Europe et au-delà !

Banque de France et Mes Questions d’Argent

Corinne Lamoussière-Pouvreau
Juriste à l'Institut National de la Consommation

Tags

jeunes consommateurs-éducation-mémo éducation jeunes consommateurs-bourses-bourses étudiantes-bourses étudinats-aides financières-aides étudiants-aides financières étudiantes

Profil

Jeune

Thème

Banque/argentBudgetDifficultés financières

Format

Education (flux RSS)

Type block

Article

Voir

Quelques données sur la page Conso.net, des conseils pratiques pour consommer éco-responsable

  1. Le top 5
  2. 1 - conso.net
  3. 2 - inc lettre conso
  4. 3 - .conso.net
  5. 4 - lettre type pour mauvais reparation automobile
  6. 5 - lettre type pour charge poubelle locatif
  1. Les 5 derniers
  2. lettre type pour charge poubelle locatif
  3. lettre type pour mauvais reparation automobile
  4. inc lettre conso
  5. conso.net
  6. .conso.net
Vous êtes ici

Accueil
Achats

Ce site traite principalement de : construire sa maison, diagnostiqueur immobilier, lettre type, contrat de télésurveillance, microcrédit personnel ...

Ajouter cette page à vos marque-pages

Vous souhaitez ajouter "Conso.net, des conseils pratiques pour consommer éco-responsable" à vos favoris?
Appuyez sur ctrl + d et c'est enregistré dans vos favoris ! Plutôt pratique pour retrouver un site utile.

Placer un lien vers Wananow.net

Vous êtes webmaster, et vous voulez faire un lien vers "Conso.net, des conseils pratiques pour consommer éco-responsable"? Insérez simplement ce code sur votre site:

<a href="http://www.wananow.net/conso-net-conseils-pratiques-pour-consommer-eco-responsable/s460" title="Site Conso.net, des conseils pratiques pour consommer éco-responsable"><img src="http://www.wananow.net/wana80.png" alt="Guide gratuit Wananow : Conso.net, des conseils pratiques pour consommer éco-responsable" border="0" /></a>
<br /><span style="text-align:center;"><a href="http://www.wananow.net/conso-net-conseils-pratiques-pour-consommer-eco-responsable/s460" title="Site Conso.net, des conseils pratiques pour consommer éco-responsable chez Wananow">Guide sur Conso.net, des conseils pratiques pour consommer éco-responsable chez Wananow</a></span>


ce qui affichera :
Guide gratuit Wananow : Conso.net, des conseils pratiques pour consommer éco-responsable
Guide sur Conso.net, des conseils pratiques pour consommer éco-responsable chez Wananow